Yulia Grigoryants – Les habitants du vide


Yulia Grigoryants est photographe et productrice indépendante, basée actuellement en France. Yulia Grigoryants a développé son talent de conteur dans ses documentaires sur des questions sociales, culturelles, humanitaires, partout dans le monde, y compris dans des zones de conflit. Née à Baku, Azerbaïdjan en 1984, elle a fui avec sa famille la violence contre la population arménienne en 1988. En grandissant, elle a traversé une période de guerre, de secousses politiques et sociales, de grands changements et de dures épreuves. Ses reportages couvrent la vie des zones de transition, des minorités ethniques, et ont été exposés et publiés dans plusieurs pays. Ses photos ont été exposées deux fois à Erevan à la Maison de l’ONU. En 2015, elle a créé une exposition personnelle dans la région frontalière de l’Arménie, racontant son histoire du conflit.
En 2016 Yulia a été nommée Best New Talent aux International Photography Awards, et a  remporté le premier prix dans la catégorie Editorial. Nominée aux Lucie en 2016, elle a également exposé en France, en Chine, aux Philippines, et en Russie.

EXPOSITION JDR Bourisp 2018: Les habitants du vide

 
En 1988, un important séisme (7 à l’échelle de Richter) frappa le nord de l’Arménie, faisant  au moins 25 000 morts. Les blessés et les maisons démolies se comptaient aussi par milliers. Deuxième ville d’Arménie,Gyumri a été la plus touchée. Dès les années 1990, la guerre, la chute de l’Union  soviétique, la pénurie d’énergie, et un blocus qui ne laissait que deux frontières ouvertes à ce pays enclavé, ont contribué à aggraver ses sérieux problèmes sociaux et économiques.
Vingt-cinq ans après, le taux de pauvreté à Gyumri, 47,7%, est le plus élevé du pays. La ville a vu partir en masse ses travailleurs, perdant ainsi la moitié des habitants. Des milliers vivent toujours dans des abris de fortune, attendant les secours. D’autres que le séisme avait épargnés ne seront pas relogés pour cette raison. Un quart de siècle plus tard, ils attendent toujours la remise en état de leurs logis.

Partenariat BARROBJECTIF extraits du contenu publié dans Barrobjectif 2017, Photographes 2017 par laurenn

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire